Dorothée C. - Photographie nature

mardi 17 avril 2012

La Fritillaire pintade ... un peu en retard

Non ce n'est pas une espèce particulière de gallinacée mais bel et bien (surtout belle) une fleur.

 

Fritillaire pintade

 

La Fritillaire pintade appartient à la famille des liliacées tout comme les tulipes, les jonquilles, les aulx et oignons. Son doux nom latin Fritillaria meleagris vient de fritillus, cornet servant à jeter les dés, et de meleagris qui signifie pintade, rapport aux pétales tachetés comme le sont les plumes de l'animal.

On peut la trouver de mi-mars à mi-avril dans les milieux humides ou inondables (prairies méso hygrophiles) à une altitude n'excédant pas 800 mètres, principalement dans l'ouest, le long des vallées de la Loire et de la Garonne ainsi que dans le Poitou-Charentes.

 

Fritillaire pintade

 

Fritillaire pintade

 

Fritillaire pintade

 

Fritillaire pintade

 

Fritillaire pintade

Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris), Thouaré-sur-Loire (Loire-Atlantique), mars 2012

La Fritillaire pintade devient de plus en plus rare du fait de la disparition de son biotope de prédilection, les prairies humides, par l'enfrichement, le boisement avec des essences gourmandes en eaux (peupliers par exemple), le drainage des prairies, la mise en culture ou encore la fertilisation. On peut citer encore la cueillette comme autre cause de disparition. De ce fait elle bénéficie d'une protection à l'échelle régionale pour l'Aquitaine, l'Auvergne, la Basse-Normandie, le Centre, la Franche-Comté, la Picardie et le Rhône-Alpes et à l'échelle départementale pour le Loir-et-Cher, le Loiret et le Tarn-et-Garonne. Dans les autres départements, un arrêté autorise la soumission à réglementation de l'espèce par arrêté préfectoral. Ainsi 10 départements ont interdit le ramassage des parties souterraines de la Fritillaire : l'Indre-et-Loire, l'Ille-et-Vilaine, le Gers, la Haute-Garonne, l'Orne, les Alpes-Maritimes, le Cher, la Loire-Atlantique, le Lot et la Mayenne.

Source : La Fritillaire (Fritillaria meleagris) ou Gogane en Loire-Atlantique ; Bilan des recherches effectuées en 2008 ; Rédaction : LPO44 - Fabien Dortel

Posté par cdorothee à 14:40 - Photos - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    tres belle fleur

    Posté par krikri, mardi 17 avril 2012 à 15:35
  • Oui c'est vrai. Je cherchais à l'approcher et à la photographier depuis quelques temps déjà ... et voilà qui est fait après moultes recherches. Je pense à m'acheter une loupe, une pipe et un chapeau à la Sherlock Holmes ... un vrai travail de détective !

    Posté par Dorothée, mardi 17 avril 2012 à 19:39
  • Je n'en ai jamais vu mais elle vaut le coup d’œil et malgré les difficultés, c'est une fleur étonnante.
    Bonne journée

    Posté par Zipanu, mardi 24 avril 2012 à 11:03
  • Oui, c'est vrai qu'elle est étonnante avec ces petits carreaux et sa "tête" penchée. Ce qui l'est aussi est le fait qu'elle peut se trouver par centaine de spécimens sur une seule prairie !

    Posté par Dorothée, samedi 28 avril 2012 à 12:04

Poster un commentaire








© dcphotonature.canalblog.com | 2010-2011 | Tous droits réservés
Toutes les images de ce site sont protégées par le code de la propriété intellectuelle et ne peuvent être utilisées sans autorisation de l'auteur.